Avec Pierre Bergounioux

Être au monde, l’écrire. Écrire est une élucidation de notre rapport au monde.

« La littérature est conscience du monde. Elle diffère de la philosophie en ce qu’elle ne renvoie ni au ciel des idées ni aux fondations enfouies de la métaphysique, et aussi de l’histoire, parce qu’elle s’écrit à hauteur d’homme, sous la lumière changeante et le vent fugitif du présent. »

Pierre Bergounioux, Agir, écrire, Édition Fata Morgana

Conscience du monde

Conscience du monde



Poster votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s