Prendre langue avec Maylis de Kerangal

« La langue littéraire est un espace sauvage où tout est permis. »
Maylis de Kerangal

Vous

Que vous ayez lu tous les livres de Maylis de Kerangal ou pas, cet atelier vous accueille si vous aimez lire et si vous désirez écrire en dialogue avec l’œuvre d’une auteure qui renouvelle la langue littéraire aujourd’hui.

    « Dans la langue maternelle je dois creuser le trou d’une autre langue, qui est celle de la fiction. Une langue qui va se séparer de la langue commune. » Maylis de Kerangal

L’atelier

Les livres de Maylis de Kerangal témoignent de son attention aux hommes, aux forces de la vie, au monde. Les univers qu’elle écrit, elle les « infiltre », dit-elle, par des recherches préalables, en cherchant la texture. Elle saisit les situations sur le vif, s’ajuste à différents points de vue, donne voix dans une même narration à des sensibilités et des vérités multiples. « Elle déniche, jusque dans les moindres détails, la fragilité du langage, des idées, des êtres, des groupes humains », dit le critique Alexandre Gefen.

    « Je suis toujours a priori très étrangère aux sujets que traitent mes livres. C’est par la méconnaissance que j’en ai, par la pauvreté qui est la mienne que j’inscris le geste littéraire. J’aime aussi rapatrier dans la langue littéraire des mots étrangers à la littérature : le langage des chantiers, de la médecine, des ados. » Maylis de Kerangal

Comme l’héroïne de son dernier roman, Maylis de Kerangal « braque le réel ». Elle en donne le temps, le mouvement, les présences avec une acuité extrême – créant des langues lardées d’oralité qui crépitent, s’entrechoquent et renouvellent les chants du monde. Elle parle de l’urgence de « sortir de ces langues inaptes à restituer les expériences », et de redonner du corps à la parole.

« C’est pour trouver la langue littéraire, pour la former, la tenir, qu’on écrit. Ce qui se joue dans l’écriture est le désir d’une langue », dit-elle, parlant de ce beau travail qu’est l’écriture. Elle raconte les étapes qu’elle traverse – nous la suivons.

Aperçu

– Chercher, depuis sa présence au monde, ce qui donnera désir de faire fiction.
– Explorer différents états du texte, progresser vers l’écriture.
– Saisir la matière hétérogène et pourtant simultanée de ce qui fait l’instant présent.
– Devenir l’interprète d’un monde singulier en élaborant une langue qui le rendra vivant.

Les modalités pratiques

  • Présentation formation et inscription : c’est ici
  • Du 25 au 27 février 2019 : de 10h à 17h.
  • Lieu : rue du Cloître Saint-Merri, quartier Beaubourg, Paris 4°
  • Tarifs particuliers : Particuliers : 270 € – Réduit (chômeurs sur présentation d’un justificatif récent et moins de 25 ans) : 245 € – Arrhes : 81 €
  • Tarif Formation Professionnelle, après signature d’une convention : 540€

Organisme de formation professionnelle référencé AFDAS, les Ateliers Claire Lecoeur sont référencés dans le Datadock, ce qui vous permet de demander la prise en charge d’une formation dans le cadre du plan de formation de votre entreprise, en lien avec l’OPCA qui recueille les fonds de formation

Retour à la page des formations et ateliers