Écrire en dialogue avec l’œuvre romanesque de Laurent Mauvignier

« Je cherche toujours le petit détail qui montre le singulier. Le roman nous sert à sortir de nos propres frontières, de nos propres clichés. C’est un outil que chacun peut se donner pour essayer de regarder ses propres émotions, de regarder ce qui l’anime. » Laurent Mauvignier


Parmi les personnes qui viennent régulièrement écrire dans mes ateliers, certaines se souviennent encore de ce si bel atelier qui nous avait réunis autour de l’œuvre de Laurent Mauvignier, et de la joie qu’il nous avait offerte en répondant ici aux lettres que nous lui avions adressées le dernier jour : « Alors, à vous lire, tous, j’ai l’impression que l’écriture est cette voix possible d’homme à homme, oui, elle est là, elle circule, sans bruit ni gros media, à l’abri des mauvais regards, mais ouverte à tous, pourvu que chacun décide de l’entendre en lui, de la rejoindre. »

Depuis, les lecteurs qui attendent la sortie de ses livres ont connu l’éblouissement avec le magnifique Histoires de la nuit publié en septembre 2020 : « indéniable exploit romanesque à l’architecture admirable, puissance narrative d’exception, intrigue palpitante et sans cesse relancée » (écrivait Johan Faerber dans un entretien avec l’auteur que vous trouverez sur Diacritik).

Vous

Cet atelier vous accueille si vous aimez écrire et désirez bénéficier d’un cadre favorable et vivifiant pour :
– explorer les différentes formes narratives qui fondent la rigueur formelle et le talent romanesque de Laurent Mauvignier ;
– avancer vers vos territoires singuliers d’écriture en bénéficiant du cadre vivifiant de l’atelier.

L’atelier

« Le roman me permet d’essayer de comprendre le monde, le seul moyen pour tenter d’en parler, d’en saisir quelque chose. Comment rendre compte de ce que chacun est seul, oui, avec les autres. Si j’aime si profondément le roman, c’est qu’il est par essence humain parce qu’il met l’expérience humaine au centre de tout, y compris dans sa noirceur et sa banalité. » Laurent Mauvignier

Nous nous inspirerons de la richesse et de la diversité des formes narratives déclinées par Mauvignier pour chercher comment dire le monde et ébaucher des histoires qui témoignent de ce qui vous anime.

Récits monologués ou dialogués ; voix intérieures, voix polyphoniques ; orchestration de différentes situations narratives ; art du récit et de la mise en suspense, travail du personnage… avec Mauvignier, nous nous ferons observateurs attentifs du monde et des hommes en suivant les sillons qu’il a creusés.

« Il n’y a pas qu’une personne en nous, jamais. On me dit parfois que je fais bien parler les femmes, mais moi, ce qui m’intéresse c’est d’aller chercher en moi le vieillard que je serai peut-être un jour. Il existe déjà… De la même manière, l’enfant que j’ai été est encore là. Il y a des strates en nous… Et il y a tous les êtres que nous ne serons jamais et qu’en même temps nous sommes quand même… En moi, il y a aussi une petite fille qui a peur, qui est dans son coin… »

Les modalités pratiques