Métier : poseuse d’affiches ?

Parmi tous les métiers qu’on exerce lorsqu’on développe sa propre activité, je suis ces jours-ci poseuse d’affiches — si éloignée, déchirant ce scotch avec les dents, de mon cœur de métier.

Appeler l’écriture des personnes qui m’en font la demande, l’accompagner… Affiche après tract après affiche, je couvre ce qu’il est possible de surfaces autour des Buttes Chaumont d’invitations à rejoindre mes ateliers.

… « Vos commentaires, vos suggestions, vos conseils ont été déterminants pour la poursuite de mon écriture »…

rentrée 2      rentrée 1      poeuse d'affiches 2

Ce tract, sur la cabine téléphonique de l’avenue Secrétan, amènera-t-il à l’atelier celle ou celui qui un jour écrirait :
« Vous m’avez permis de mener à bien un manuscrit aujourd’hui publié, ce dont je vous suis très reconnaissante » ?

Cet autre, sur la boîte aux lettres près du métro Laumière, attirera-t-il l’œil d’un qui, d’ici deux ou trois ans dirait :
« … Il me fallait l’assurance que l’animatrice tiendrait et sa place et son cadre, ce qui fut le cas et avec talent, tact, bienveillance, chaleur et respect… »

Avec les rouleaux du scotch qui résiste et le poids des tracts dans le sac me reviennent les paroles reçues en fin de parcours ou d’ateliers :

« … Je dirais que vous mettez à l’écriture, comme on dit que l’on met quelqu’un au travail. Ce processus particulier tient à l’attention portée aux textes et aussi une grande présence… »

« … votre positionnement clair et votre aptitude à susciter chez les participants une réflexion approfondie sur le processus d’écriture… »

« … une grande inventivité dans des propositions d’écriture, une profonde attention à chacun et au groupe, des compétences rares du côté de l’écoute des textes et des retours aidant chaque écrivant à progresser… »

… écritures, présences, textes accompagnés chaque année…

Écrire aux Buttes Chaumont, écrire le lundi soir ou en week-ends, écrire des fictions, des histoires de vies, des récits de voyages… C’est ainsi qu’avait commencé l’aventure pour ceux qui, plus tard, la relatèrent ainsi :

« Chacun se sent essentiel, concerné par des retours justes et stimulants dans le même temps, le groupe existe et crée des relations interpersonnelles porteuses de créativité. Chacun est alors prêt à se mettre à travailler son écriture dans le respect de sa singularité et de la structure voulue. »

« Le manuscrit que vous m’avez aidé à écrire a plu à un éditeur qui l’a publié. »

poseuse d'affiches 8        poseuse d'affiches 9     poseuse d'affiches 7

Pensant à ce qu’il faut de gestes avant de parvenir au cœur de mon métier, je retrouve goût au jeu des affiches, j’entre dans le parc, ose le tract sur la rambarde du pont, sur les réverbères, sur les grillages…

« Vous m’avez donné à réfléchir et vous m’avez permis d’aborder différemment la relation aux personnages. Votre aide m’a été précieuse, et sans vous ce roman ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Vous savez prodiguer des conseils avec délicatesse sans aucun mot blessant. On perçoit chez vous les qualités d’une vraie passionnée des mots et d’une âme généreuse qui prodigue son savoir sans parcimonie. »

Qui serez-vous, qui rejoindrez cette année mes ateliers ?

 

8 réflexions sur “Métier : poseuse d’affiches ?

  1. Coucou Claire,
    Alors voilà ! Ou comment l’écriture a ce pouvoir de s’emparer des pires moments pour en faire des jolis articles.
    Estelle

  2. L’affiche est très belle, c’est toi qui l’as réalisée ? Bravo pour tout ce boulot d’avant atelier !
    Je te souhaite une bonne et belle rentrée, bises ! Ils vont en avoir de la chance, les écrivants !!

  3. Vraiment il y a des moments où je regrette profondément de ne plus être près des Buttes Chaumont!! Quel dommage parce que sinon, je me serai précipitée pour retrouver au sein de tes ateliers, chère Claire, le goût d’écrire, de lire, d’entendre et bien d’autres choses encore…
    Je souhaite à toi et à tous les futurs participants d’y trouver autant de joie et de densité que j’ai pu connaitre autrefois à écrire près de toi.
    belle rentrée et bises
    Dominique

  4. Merci pour cette petite méditation. Les Buttes Chaumont sont (un peu) éloignées des Alpes, je vous envoie néanmoins le maximum de pensées positives. Bonne chance pour la suite…

    • Un grand merci cher Bertrand !
      Certes les Buttes sont éloignées des Alpes mais elles en sont proches par l’amour que leur portait Jean-Charles Alphand, créateur du jardin, né près de Grenoble, qui fit couler un ruisseau près de hauts conifères — son chant ressemble à celui qu’on entend dans les alpages.

Poster votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s